lundi 16 juillet 2018

L'aventure continue

Le jour se lève de nouveau à Angeac-Charente...

Et on est au 21 ème siècle.


Yohan s'installe tranquilement derrière la tente labo pour travailler sur le sacrum de pépé et autres pièces fragiles.



Aujourd'hui arrive tout un tas de paléontologues venus des 4 coins de la planète.
Ronan les accueille et leur fait faire le tour du propriétaire.


Dans le groupe il y a notre coprolithologue suédois Martin Qvarnstrom.
Ravi que l'on soit tombé il y a quelques jours sur une belle diarrhée fossile.
Il ne lui restera plus qu'à étudier ça...


Oh... Un humérus de tortue !
Nos paléospécialistes préfèrent la qualité des découvertes plutôt que le nombre.
Cette année ils sont servis.
Les fossiles de cette année sont des fossiles rares sur Angeac.



Et là... une nouvelle mandibule de croco !
On va peut-être pouvoiur remonter un crâne complet !



OoOOOOoooh !
Un amas de gros nonosses...
...
Cette année c'est Hélène qui tient la baguette de sourcier !



Mais... saurez-vous nous dire ce que l'on vient de trouver, là ?
Hmmm....



La motte commence tout juste à nous livrer son secret.



A votre avis ?



On vous laisse réfléchir.

En attendant, la petite équipe paléontologique internationale, venue tâter du terrain charentais se met déjà au travail.
On leur avait laissé le grand carré du fond pour qu'ils s'éclatent !



Et que ça creuse...



Et que ça photographie...




Et que ça inventorie avant cotation...



Et que ça dessine...



C'est Alix qui cette année immortalise le nouveau chantier.



Dans la tente labo... Renaud-tortue-Bourgeais ne tient plus...
il faut absolument dégager cette superbe tortue géante.
Pendant qu'Adeline peaufine les tirages en résine des ossements de dinosaures.




" Dis-moi, Pierre, j'ai pas mon appareil photo, là... tu peux me faire quelques clichés de Solange avant que je la démonte ? Pour avoir une trace de la mise en place des plaques sur le terrain."

Cli clac... c'est dans la boite.



Une belle journée pour les hommes.
La fin pour ces pauvres écrevisses de Louisiane (espèce invasive que l'on doit faire disparaitre)

Pour la sauce des pâtes ?



Demain sera un autre jour.
On sera dimanche.
Peut-être serons nous champions du monde...

Le ciel est bleu.




A suivre...


vendredi 13 juillet 2018

L'année du croco !




Revenons un petit peu en arrière... 
Hélène nous dégote un prémax de croco...


Avec trois dents encore en place.


Pas évident sur la photo... il faut vraiment être sur le terrain pour apprécier et comprendre le fossile.


Quelques heures plus tard... de l'autre côté de la tranchée, un autre morceau du crâne de notre crocodile est trouvé. 

Sûrement le dentaire.

C'est vraiment l'année du croco, là !




Par contre, Thierry revient sur le crâne découvert il y a quelques jours... 
avec tous ces nouveaux éléments il s'agit en fait d'un grand crâne de Goniopholis, ces crocodiles dont les plus beaux crânes au monde ont été découverts à Cherves de Cognac.
Et par qui ? Thierry, bien sûr.




Exit donc, Phil le Pholidosaure et welcome to Gustave le Gonio.




Hélène , minutieusement, travaille une grande partie de la journée au dégagement de cette mâchoire...





Les deux bouts nous livrent chacun trois quenottes, toujours en place.


Quel sourire...
On ne s'en lasse pas !


Et à la station de lavage... les dents de crocodile, c'est pas ce qu'il manque !


Les crottes fossiles non plus du reste.
Cette partie de terrain regorge de coprolithes. 


Il est temps que Martin Qvarnstrom, notre coprolithologue suedois vienne étudier tout ça. 


Sinon, côté tortue ?
La grosse motte plâtrée dans laquelle se trouvent les plaques de notre solemimidé toute neuve est à présent, elle aussi, à la station de lavage. 

Renaud Bourgeais, qui vient tout juste d'arriver sur le site, ne tient déjà plus en place.



On se met à dégager les ostéocutes de la tortoche... 


qui s'avère être maousse ! 

Beaucoup plus grande que la tortue pleurosternon mise à jour en 2014... rappelez-vous: Gisèle...


Ben là... Solange, tend vers le record. Une des plaques, à elle seule, fait plus de trente centimètres !
Une carapace d'un mètre de long est envisagée.

Il n'y a plus qu'à trouver le reste de Solange... et de Gustave !



Mais demain est un autre jour.


A suivre !









9ème confrérie du grand sauropode

Jeudi 12 juillet 2018

La confrérie du Grand Sauropode se réunit une 9 ème fois pour un grand dîner paléontologique.







... hum... tout cela a des allures de secte étrange...




Hommage à Jean-Marie Audoin, éternel Grand Maître de l'ordre, qui nous a quitté au printemps dernier.
















Les dinochansons de la confrérie avec La Grande Bacchante et Paul Grollier.
Des chansons cousues main.









Tout le monde s'y colle.
Gare aux canards... mais les volatiles sont des dinosaures, alors soyons indulgents.


En fin de soirée, l'alibi scientifique: une conférence de Ronan Allain...
 et devinez sur quoi ?


Et allez... c'est pas comme si le gars ne connaissait pas son sujet.



Avec un joli bonus apporté par Nayade: une immersion à 360 ° au pays de Pépé le sauropode et MIMO... extraordinaire ! On embarque vraiment dans la machine à remonter le temps.


Bonne nuit.

A suivre...