lundi 20 juillet 2020

Le sauropode d' Angeac-Charente s'embourgeoise...

Hum... mais... on avait bien dit pas d'Angeac cet été !





Certes... mais les fouilles étant décalées mi septembre/première semaine d'octobre il nous fallait trouver un nouvel endroit pour accueillir paléontologues et fouilleurs.

Et voilà ce que nous avons dans la besace:


Le manoir de bois charente.

Pas que d'la gueule !

Sisi...
Vous ne rêvez pas.




Pour flatter les scientifiques des célèbres fouilles d'Angeac... il nous fallait bien ça.




Situé à deux kilomètres du site, le manoir offre des dortoirs, cuisine, salons, bar, salle de musculation et autres gâteries.

Le propriétaire de ce lieu n'était autre que monsieur Fougerat, inventeur du sirop RAMI (sirop qui fit sa fortune), créateur de la fondation qui porte son nom pour la recherche viticole.

Vu les ingrédients inscrits sur la fiole (Codéine, Chloroforme, extraits de digitales, bromoforme) ça devait vous soigner de tout et pour toujours.




Aujourd'hui, le manoir appartient à la Ville d'Angoulême (CCSA) qui le met 
à la disposition de l'équipe pour les trois semaines de fouilles.

Chic alors !
La classe.


Une nouvelle pareille, ça s'fête !

Tant qu'à rester dans le chic, autant savourer tout ça à l'Essille.





Dont la décoration reste dans le thème...




On ne change pas une équipe qui gagne.




Soirée entre amis.




Hummmmm...
Ça fleure bon la dixième campagne de fouilles.






Mais attention... pas de plans sur la comète, hein... cette année les fouilles ne seront pas publiques. 
Plus courtes et totalement centrées sur l'aspect scientifique.

Par contre je tenterai, toujours sur ce petit carnet paléo blog, de vous montrer jour après jour l'évolution de cette dixième et déjà excitante campagne.



A suivre !





mardi 14 juillet 2020

Histoire de la Terre


Pour ceux qui ont Facebook:


Toujours impressionnant.


Bonus:

La lune (2mn 41) :



Evolution des températures sur Terre de 1880 à 2016:



vendredi 10 juillet 2020

Angeac - Campagne de fouilles 2020


Bon... cet été, l'aventure angeacaise, ça risque un peu de ressembler à ça :




Ou plutôt à ça:





Des chercheurs, des scientifiques, qui vont se croiser au musée d'Angoulême pour étudier les fabuleux fossiles charentais exhumés depuis plus de dix ans des carrières Audoin.

Qu'avons-nous là ?... Des experts es-paléotortues !
Renaud Bourgeais et le paléontologue "suisse", Jérémy Anquetin. (Lire leur chapitre: Pages 170 à 180 dans le livre "Les géants du vignoble" aux éditions EIDOLA)
Nos amis s'attaquent à Gisèle, notre célèbre tortue Pleurosternon.




Une publication sur une tortue prend plus de temps qu'une publication sur un lièvre. Faut êt' patient.

Pendant ce temps Gilles et Doumé font la danse des os... de sauropode bien sûr.

Le Mambovertèbres...




Il taaape suuur des centrums et çaaa lui va bien... (chanté)





et en guise de maracas ou de sistres: un joli chevron:




Mimo n'est pas en reste:  Doumé vient montrer à Ronan une superbe et fragile scapula, fraichement préparée. C'est si fin... voilà pourquoi c'est souvent introuvable sur le terrain... des miettes. 
Pourtant là, Doumé nous fait cadeau d'une des plus complète.
(Scapula = "omoplate")




Bon... oui... elle est floue... c'est cet abruti de téléphone portable qui a fait le point sur les crânes de hyènes qui s'étalent sur la table... rien à voir... pfff...

Des hyènes de - 100 000 ans quand même... 
des p'tites jeunes face à notre Mimo vieux de 140 MILLIONS d'années  ^^


Hop... la scapula retourne dans son écrin provisoire.




A suivre...





dimanche 5 juillet 2020

Bas les masques: les dinosaures sans fard - Une conférence de Ronan Allain (2016)


Description : De nombreuses idées reçues continuent de circuler sur ces icônes de la paléontologie. 
Il est temps de leur tordre le cou!




Cette conférence fait partie du cycle "Dinosaures: des acteurs qui en imposent!", proposé au Palais de la découverte en janvier 2016. 

Crédits : EPPDCSI - 2016

lundi 29 juin 2020

Paléospace de Villers sur mer - Expo dinos - Les géants du Vignoble 2020

Comme le dit le paléontologue Laurent Picot : 

" C'est parti ! "





Pour l'avant dernière fois l'exposition itinérante " Les géants du vignoble" s'arrête dans un nouveau lieu !

Quel succés !
Plus de 150 000 personnes se sont déplacées depuis le démarrage  de cette itinérance.


Le nouvel écrin pour le célèbre fémur de sauropode gigantesque découvert à Angeac-Charente  est le Paléospace de Villers sur mer !





















Et venez découvrir "Charlotte" ! 




Réalisé par le paléoartiste Michel Fontaine,




ce sauropode "nain" n'était pas présent à Angeac-Charente.

 Ses restes ont été découverts dans le nord de l'Allemagne.

Europasaurus aurait vécu au jurassique supérieur, (Kimmeridgien), soit 10 ma (grosso modo) avant nos géants du vignoble charentais.

Exemple intéressant de nanisme insulaire.



L'occasion aussi de venir voir et revoir les autres reconstitutions réalisées par le talentueux Michel Fontaine.







Ainsi que tout le bestiaire jurassique de Normandie... du bon vrai fossile !
















Et pour plus encore, il y a les ouvrages: Les Géants du Vignoble et Mimo 1 et 2, dispos en boutique lors de votre visite.

ou si vous êtes trop loin de la Normandie vous pouvez remplir votre panier directement chez EIDOLA (lien)

Ou en cliquant sur chaque visuel ci dessous:



















mardi 19 mai 2020

DinoNanar... le retour.

Alors là... mes p'tits bras à deux doigts m'en tombent...

Gilles Colas (notre expert cinéma) revient sur le post du 17 mai (Evolution des dinosaures au cinéma... Que des chefs d'oeuvres !):


G-C dixit: "L'évolution des dinosaures au cinéma publiée sur le petitcarnetpaleo.blogspot.com, nous régale notamment de conceptions artistiques naïves ou franchement ridicules... qui peinaient à marcher dans les traces de spécimens plus impressionnants et mémorables. Parmi les nanarosaures, difficile d'être exhaustif mais comment ne pas rappeler aussi l'incroyable bestiole de la potacherie "Caveman", réalisée en 1981 par Carl Gottlieb - scénariste des "Dents de la mer" pour les trois premiers volets. 

Au casting : Ringo Starr dans le rôle principal, l'ex James Bond-girl Barbara Bach que le batteur rencontra sur le tournage (quarante après, leur mariage tient bon), et Dennis Quaid pas encore confronté à d'autres mâchoires - sous-marines et en 3D. Pour compléter l'aspect scarabéen, c'est George Harrison autre ex-Beatle qui finançait le film. 




Pierre seul pourrait nous dire l'espèce du dino, à tout le moins il était assez précurseur : (Rolling ?) "Stone" dès l'âge de pierre.. et passablement vicieux et gougnafier !




Mazan: 
"Que du bonheur !
Là, mon cher Gilles, il s'agit bien d'un approximatif T-Rex... bras courts à 2 doigts. Avec la queue bien au sol comme il se doit (avant les années 90 ;p), bien replet et à l'air bête ! Comme d'habitude les dinosaures de ces nanars sont toujours stupides ou/et trés méchants... Pourtant, ce qui est marrant quand même, c'est que sans le savoir, les yeux de ce Tyrannosaure de plastique sont placés pour qu'il puisse avoir une vision 3D... et, en effet, les Tyrannosaurides ont les yeux situés différemment des autres théropodes. Nos oiseaux actuels SONT des théropodes... leurs yeux sont sur les côtés et ont donc une attitude plus ridicule (humainement parlant ^^) avec leur façon de tourner la tête pour te scruter... De là à penser que le réalisateur était en avance sur son temps... il n'y a qu'un pas... de théropode."


Le petit plus "scientifique" :

Article:




Docu You tube:





Petit bonus Mazan:

La vieille dame et les pigeons
De Sylvain Chomet
(Et Nicolas de Crecy !).

Une pépite !!! Admirez la façon dont bougent nos théropodes-pigeons !

Court métrage fabuleux (Enjoy!):





lundi 18 mai 2020

Promenade charentaise et champ de rudistes



Petit matin... à une dizaine de kilomètres d'Angeac-Charente.
























Et hop... sur les hauteurs




Entre les vignes...




Une zone récifale à rudistes



Caprines du cénomanien moyen ou supérieur.




Note: Bill me dit qu'il y a deux niveaux récifaux dans les environs.




Les rudistes ou Hippuritoida sont des mollusques bivalves (comme les moules et les huitres...)




Celles-ci sont à valves asymétriques (inéquivalves) 
Une valve géante et une autre réduite qui sert de couvercle.




Cette super famille d'animaux a disparu en même temps que les dinosaures non aviens.




Soit il y a 66 millions d'années.




Je laisse tout sur place, bien entendu...  




j'en ai déjà de trés jolis qui trônent sur ma cheminée à la maison.
Et les plus beaux sont au musée d'Angoulême dans la section géologique et paléontologique.





Bonne journée !


Note:
Une idée d'une colonie de rudistes (pas spécialement celles des photos de ce post), illustration réalisée en 2012 pour le livre "Fossiles de la préhistoire charentaise" :